Renforcement du protocole sanitaire du collège Verhaeren au 9 novembre 2020

Constat et points de renforcement

A compter de ce lundi 9 novembre, le protocole sanitaire du collège Verhaeren est renforcé.
Le constat établi par la direction et le conseil pédagogique est le suivant :
Le protocole de la rentrée de septembre du collège Verhaeren s’est révélé efficace, en témoigne le fait que le collège a été particulièrement préservé :
Du côté des élèves, un seul cas confirmé, qui a abouti à l’éviction d’une douzaine d’élèves contacts à risque, dont aucun n’a développé la maladie, et la mise en place d’un enseignement hybride sur un temps limité.
Du côté des personnels, un seul personnel de l’Education Nationale et un personnel non Education Nationale confirmés covid dont aucun des deux n’a entraîné d’évictions supplémentaires, car aucune autre personne du collège n’a été « personne contacts à risques », du fait de la bonne application des gestes barrières.
Nous avons eu évidemment plusieurs suspicions tant du niveau des élèves que des personnels qui ont entraîné des évictions par précaution mais dont les tests se sont révélés négatifs.
Au retour des vacances, nous devons gérer les contaminations engendrées par le brassage des vacances, mais le collège apparait toujours comme un cadre sécurisé et sécurisant.
Cependant, nous devons faire face à l’accélération de la pandémie, alors que le second confinement n’a pas encore généré les effets attendus.
Selon les directives nationales, un renforcement du protocole est donc nécessaire dans tous les domaines, du non-brassage, de l’aération, à la cantine, de la protection des élèves et des personnels, de la communication, du suivi des cas confirmés et des personnes contact à risques.
Le constat est fait que les efforts doivent se porter particulièrement au niveau des couloirs, de l’aération et de la cantine.

Renforcement du non brassage

Non brassage des entrées et sorties :

Elles restent séparées selon les niveaux.
Le trottoir rue Armangaud est assez étroit et les élèves doivent faire attention. Depuis cette rentrée de novembre, cette entrée a été sécurisée par la mise en place d’un sas.

Non brassage dans les couloirs :

A compter de ce lundi 9 novembre, le protocole sanitaire est renforcé : dans le constat établi par le conseil pédagogique, il faut s’attaquer à la promiscuité trop grande à certains moments dans les couloirs. C’est pourquoi les rangements sont de nouveau instaurés dans la cour à 8h, après les récréations et à 13h30.
Cette fois-ci, les rangements ne se feront plus par classe, mais par salle. Les emplacements seront tracés ce weekend et seront opérationnels. Pour une information dès à présent, cela s’organisera de la façon suivante :

  • Bâtiment 2000 : les classes se rangent dans la cour d’honneur à des emplacements fixés par salle.
  • Bâtiment 3000 niveau zéro : les élèves se rangent dans le cour de l’oeuvre d’art + bas escalier extérieur.
    Exception : pour les salles 3010 et 3014, les élèves vont directement se ranger devant les salles.
  • Niveau 3100 niveau -1 : les élèves se rangent dans cour du bas aux emplacements qui seront indiqués.
    Exception 1 : pour les salles 3110 et 3106, les élèves vont directement se ranger devant les salles.
  • Niveau 3200 niveau -2 : les élèves se rangent dans cour du bas. Exception : Les élèves de la salle 3205 vont directement se ranger devant la salle.
    Du coup, les élèves de 6ème et 4ème passeront par les extérieurs pour aller se ranger à 8h, après les récréations, et à 13h30.
    Ce dispositif permettra une plus grande distanciation des élèves et une présence en extérieur (dont avec moins de risques).
    En cas de pluie ou de température inférieure à zéro (sur indication de météo France), les élèves seront autorisés à se rendre directement vers les salles.

Option non retenue de l’affectation des classes dans une salle :

Cette proposition du protocole sanitaire national, recommandée autant que possible, n’a pas été retenue. En effet, les bâtiments du collège Verhaeren sont très grands, les élèves seraient laissées sans surveillance parfois près de 10 minutes aux intercours, leur surveillance et donc leur sécurité ne seraient plus assurées. Dans cette optique également, les nombreuses options du collège ne seraient plus assurées, puisque le collège n’a pas assez de salles pour les installer à part.
Si le collège avait en place cette option en juin, elle en a mesuré les difficultés et elle ne serait pas tenable sur le long terme.
Le collège a donc axé sa réflexion sur les points le plus importants : les couloirs, l’aération et la cantine.

Renforcement de l’aération

Chacun sait qu’il y a moins de risques à l’extérieur qu’à l’intérieur.
A partir de lundi, le protocole est également renforcé dans le domaine de l’aération.
Les salles sont davantage aérées dans la journée.
Et les élèves doivent s’aérer davantage.
Aussi, à parti de lundi, si les couloirs ne l’étaient déjà pas, l’agora ne sera plus autorisée. Les élèves devront se rendre obligatoirement pour dans la cour s’aérer.

Renforcement du protocole à la cantine.

Pour rappel, le collège a déjà instauré le lavage systématique des mains par le gel à l’entrée. des tables et des chaises ont été ajoutées pour que les élèves soient à un mètre l’un de l’autre et sans face à face. Merci à tous les élèves qui le respectent et merci aux quelques élèves récalcitrants de devenir plus responsables.
A la cantine, le port du masque reste obligatoire dans les déplacements.
Pour les parents qui le souhaitent, ils peuvent demander à ce que leur enfant devienne externe pendant la durée du confinement.
A partir du lundi 9 novembre, les élèves doivent se placer dans la salle par niveau, selon les indications. La séparation est indiquée par des affiches et matérialisée des claustras.
L’entreprise de restauration ELIOR nettoie et désinfecte les tables, chaises et points contact a minima deux fois par jour, avant et après le service.
Les personnels d’Elior portent des masques à usage unique et se nettoient les mains toutes les 20 minutes.
L’entreprise de restauration demande aux élèves d’utiliser une serviette pour prendre les couverts et le pain.

Renforcement de la protection des élèves

formation à la santé :

Les professeurs vont faire des rappels et donner des compléments dans le domaine de l’hygiène et de la santé.

Contrôle de la santé :

Ponctuellement, la grippe arrivant par ailleurs, des contrôles de température au niveau frontal vont être lors de l’entrée des élèves.

Lavage des mains :

Le collège a ouvert ou rouvert des points d’eau ainsi que des toilettes anciennement fermées et leur nombre est à présent important. Elles sont pourvues de savon, de papiers pour s’essuyer les mains et de papiers toilettes.
Ponctuellement, les professeurs organiseront des lavages de mains collectifs au cours de la journée après la récréation.

Masques :

l’ensemble des élèves a maintenant pris conscience de la nécessité de se protéger et de protéger les autres en mettant le masque. Le masque a un coût ; rappelons que les familles en difficulté financière, peuvent demander une aide à la caisse de solidarité du collège. Pour ce faire, elles adressent leur demande à l’établissement, via l’adresse courriel de l’établissement ce.0921591e@ac-versailles.fr avec comme justificatif le dernier avis d’imposition, et autre pièce justificative ou explicative si elles le jugent nécessaire.

Renforcement de la protection des adultes (et donc des élèves)

- Les personnels avec certificat du médecin de vulnérabilité sont placés en télétravail et assurent leur cours en distanciel. Ils remplissent le cahier de texte, mettent des documents dans des espaces collaboratifs accessibles aux parents et aux élèves, et donnent du travail à faire. Des évaluations sont assurées au sein du collège. Les parents doivent également veiller à ce que leur enfant fasse le travail.
- Une partie du secrétariat passe au télétravail autant que possible : à ce jour, le secrétariat élèves est fermé le mercredi et le vendredi matin, le travail se faisant à distance.
- Tous les personnels disposent d’un espace personnel de repos et de travail et veillent à appliquer les gestes barrière dans cet espace.
- Les personnels de l’Education Nationale deviennent prioritaires pour les tests.

Renforcement de la communication

Maintien :

La communication doit rester maintenue avec les parents. Ceux-ci doivent utiliser leurs comptes de l’ENT oze, les identifiants leur ayant été remis à plusieurs reprises et ils peuvent toujours être demandés à nouveau.
Les rencontres individuelles parents-professeurs sont maintenues mais se feront par téléphone.

Renforcement :

- Plusieurs posts ont été mis par la direction sur le tableau d’affichage d’oze suite à la décision du second confinement.
- Le protocole renforcé est consultable sur le site externe
- Les parents qui le souhaitent peuvent contacter l’infirmière, Mme Glorieux, présente dans l’établissement tous les matins.

Renforcement du rôle des parents

- Les parents sont invités à prendre la température de leur enfant avant le départ pour l’école. Ils s’engagent à ne pas mettre leurs enfants au collège en cas de fièvre (38 °C ou plus) ou en cas d’apparition de symptômes évoquant la Covid-19 chez l’élève ou dans sa famille. De même, les élèves ayant été testés positivement au SARSCov2, ou dont un membre du foyer a été testé positivement, ou encore identifiés comme contact à risque ne doivent pas se rendre dans l’école ou l’établissement scolaire. Ils en informent le responsable d’établissement. Les personnels appliquent les mêmes règles.
- L’accès des accompagnateurs aux bâtiments scolaires doit se limiter au strict nécessaire et se faire après nettoyage et désinfection des mains. Les accompagnateurs doivent porter un masque et respecter une distanciation physique d’au moins un mètre.
- Nous invitons chacun à installer l’application « tousanticovid » où les attestations de déplacement peuvent être téléchargées et où l’on peut trouver les informations de ce qu’il faut faire en cas d’apparition de symptômes.
- Les attestations de déplacement scolaire pour les parents qui accompagnent leur enfant au collège ou viennent le chercher : les parents peuvent les télécharger sur oze à partir de leur compte parent.
- Si, dans l’environnement familial, apparait un cas covid confirmé que l’élève devient une « personne contact à risque », les parents s’engagent à isoler leur enfant (avec port du masque si le cas confirmé se trouve sous le même toit), et à le faire tester 7 jours après le dernier contact avec le cas confirmé, ou davantage selon les indications du médecin qu’il faut donc contacter. ils en informent le collège.

Renforcement du suivi des cas confirmés et des personnes contact à risque.

A l’apparition d’un cas confirmé, élève ou personnel, la personne doit s’isoler. Une enquête préliminaire est menée pour déterminer les « personnes contact à risques »
Le recensement des contacts doit démarrer, selon la situation du cas confirmé :
- Soit à compter de 48h avant l’apparition des premiers symptômes si le cas confirmé est symptômatique et si cette information est disponible.
- Soit à compter de 7 jours avant le test si le cas confirmé est asymptomatique (ou en l’absence d’information sur la nature du cas).
Définition du cas contact à risque élevé de contamination :
Les conditions de contacts cités ci-après le sont en l’absence de mesures de protection efficaces pendant toute la durée du contact (Doivent être considérées comme contact à risque les situations dans lesquelles le cas confirmé adulte ou élève collégien/lycéen symptomatique ne portait pas de masque grand public à la norme AFNOR dans le cadre d’une interaction rapprochée. Rq : les masques fournis par l’EN sont à la norme Afnor) :
- personne ayant partagé le même lieu de vie (logement, chambre d’internat, etc.) que le cas confirmé ou probable ;
- ayant eu un contact direct avec un cas, en face à face, à moins d’1 mètre, quelle que soit la durée (ex. conversation, repas, flirt, accolades, embrassades). En revanche, des personnes croisées de manière fugace ne sont pas considérées comme des personnes contacts à risque)
- ayant prodigué ou reçu des actes d’hygiène ou de soins ;
- ayant partagé un espace confiné (salle de classe, bureau ou salle de réunion, véhicule personnel…) pendant au moins 15 minutes avec un cas confirmé, ou étant resté en face à face avec un cas durant plusieurs épisodes de toux ou d’éternuement.
L’infirmière du collège peut être contactée par téléphone tous les matins au collège à partir de 8h jusqu’à 12h30. Elle fait également le lien avec le médecin scolaire.